À propos d’Anna

Tout a commencé un beau matin à 9h20.

Le lendemain, un jour de décembre gris et pluvieux, Anna ouvre à nouveau les yeux au beau milieu d’une clinique d’une ville cosmopolite de la région parisienne, et rien ne la prédestine à faire de la photo. Absolument rien : ses parents sont Africains, sa sœur trompettiste, et elle a peur du noir (le jour). Elle devient donc professeure de violon et s’occupe joyeusement à diversifier son art : fusain, pastel, terre cuite, sudoku, tout y passe ! Mais c’est l’élevage de colombes qui fait vibrer son coeur. Pas facile au 9ème étage d’un immeuble : son entourage, lucide, savait que cette passion serait éphémère… elle, moins.

Un jour, elle accoste au détour d’un théâtre, l’appareil photo d’un amateur. Stupéfaite par son noir ébène et ses petits boutons, ses yeux s’écarquillent ! Par ce prompt renfort, elle découvre jusqu’à l’émerveillement la magie incroyable de l’immortalisation qui la fuyait jusque là !

Elle essaye, puis s’y attelle avec foi, persévère avec zèle, et photographie tout esprit frétillant de vie (elle n’aime pas trop la morte nature). Mais comme toutes ses colombes s’étaient envolées, elle poursuit sa carrière musico-pédagogique avec joie.

Altruiste jusqu’au bout, elle décide gaiement de créer une page Facebook afin de partager ses prouesses avec tous les (sur)vivants de la galaxie intersidérale. À l’auto-demande générale, elle décide enfin d’ériger son propre blog : chef d’oeuvre que vous avez sous les yeux !

Bon appétit et bonne visite !